LMFAO reprend Bruce Springsteen

Bruce Springsteen reprenait il y a quelques jours « Sexy & I know it » de LMFAO, avec Neil Young à la guitare, chez Jimmy Fallon (la vidéo à retrouver ici).

Alors question, l’inverse est-il possible ?… Non. Mais on l’a quand même fait. Accrochez vous à vos oreilles, LMFAO reprend « Streets of Philadelphia »…

[Télécharger ce titre (Clic droit puis Enregistrer sous...)]

Avant d’entrer en scène…

Un petite photo prise à quelques minutes d’entrer en scène, lors de la dernière date à Paris, juste avant de refermer le rideau et de laisser entrer le public. Flûte, mélodica et petit chien en peluche, tout est prêt pour commencer un bon show de chansons et de rigolades…

Juin 2011 – Clément Lanoue a carte blanche

En juin dernier, Clément Lanoue proposait sa carte blanche pour deux soirs d’affilé. Pour ces deux spectacles inédits, plus d’une centaine de spectateurs sont venus nous applaudir. Au programme, chansons, sketchs en duo et saynètes écrites pour l’occasion. Un one shot qu’on espère vous proposer à nouveau sur scène dans les prochains mois…

« Cher pêre noël »

Quote

Cher père noël,
je voulais te dire,
y’a un truc qui me fait bien rire

ma grande tante gisèle
dit que tu n’existe pas
mais elle va voter et croit qu’le monde changera…

A la télé, elle croit la météo,
elle lit son horoscope dans le métro,
elle voit de la bouffe équilibré chez Mac Do

Même si personne n’a prouvé
Qu’un jour tu ais existé
tu es loin d’être la pire des absurdités…

Y’a ma p’tite soeur,
Quand elle va au resto,
elle prend une salade allégée et de la mayo

Et chez le docteur
Si j’ai mal au doigt,
je dois ouvrir la bouche et dire 33

Il me donne du métabiomorphis
Il me donne des bêtacaroxis
et à mon doigt, ben j’ai qu’une cicatrice

Dans le verre y’a du sable,
dans ma poche un portable
T’es quand même loin d’être le plus improbable

En marchant dans la rue
Qui n’a pas entendu dire
les temps sont durs, mieux, les temps sont pires.

j’ai même entendu
je sais plus trop par qui
Schwarzy gouverneur de californie

Ronald Regan a été président
Certains disent que Gerra est marrant
Et pendant ce temps, Taponnier attend…

Si les écoles deviennent des cibles
Si pour être star, faut bruler la bible
Tu ne me parais pas franchement impossible

Qui a pu osé
toutes ces bizarreries
les lucioles et le film Taxi

les gommes à macher
et l’euromilion
On se demande qui a ces idées de con.

Si même un jour ma maman meurt
Si même un jour mon papa pleurt
Si je suis tout seul mais si j’avais un coeur

Si pour tuer y’a des lois
Si tout le monde chante, même moi
J’vois pas pourquoi tu n’existerais pas

Si il y a le soleil
les ordis, le foot et raël
A mon avis y’a aussi le père noël

« Tu promènes ton chien »

Quote

1 -
La porte s’ouvre sur un nouveau départ
il te fait comprendre qu’il faudra pas être en retard
Pas comme hier soir

La porte s’ouvre sur un sombre couloir
le couloir débouche sur le vent et le brouillard
un dernier regard

Tu rentres les épaules dans un manteau trop grand
Que t’as piqué dans le coffre à jouets de tes enfants
Un vieux déguisement

Mais le dernier est parti depuis bien longtemps,
d’ailleurs on n’a plus de nouvelles depuis un moment
Noël ou l’premier d’l'an

Et pendant que le vent
caresse tes souvenirs
Il te raccroche au présent
au moment de le sortir

R :
Tu promènes ton chien
La laisse dans la main,
comme hier, comme demain
Tu promènes ton chien…

Tu promènes ton chien,
Il choisit ton chemin,
tu subis ses besoins,
Tu promènes ton chien…

2 -
Tes pensées vagabondes sous la lumière pâle
de la rue qui défile sous ton pas machinal
Et tout est normal

Entres des évidences et des pensées banales
Quelques souvenirs d’un passé un peu bancal
mais c’était pas mal

188 pas jusqu’à là boulangerie
encore 714 jusqu’aux marches de la mairie
Comme quand t’étais petit

D’ailleurs tu te demandes ce que devient Virginie,
ta première amoureuse à 40 ans d’ici.
dans une autre vie

C’était à une époque
tu pouvais tout imaginer
aujourd’hui tu t’en moque
foutue réalité

3 -
Tu penses à EDF, faut payer la facture
Et bientôt y’a peut être la révision d’la voiture
mais ça c’est pas sûr

Les idées se bousculent comme un bruyant murmure
Comme autant de post-it accrochés aux murs
Et ça te rassure

Ton cerveau marche encore comme dans ta jeunesse
Mais qu’est ce qui l’a amené à l’autre bout d’une laisse
Où ton chien te presse

Tu te fais balader, il choisit ta vitesse
Mais c’est lui le dernier qui ignore tes faiblesses
tes maladresses

Allez fini d’rêver,
tu reviens sur tes pas
Y’a Foucault à la télé
et le dîner va être froid

R :
Tu promènes ton chien,
La parenthèse prend fin
T’es parti, tu reviens,
Tu promènes ton chien…

Tu promènes ton chien,
Il choisit ton chemin,
tu subis ses besoins,
Tu promènes ton chien…

Tu promènes ton chien
La laisse dans la main,
comme hier, comme demain
Tu promènes ton chien…