« Tu promènes ton chien »

1 -
La porte s’ouvre sur un nouveau départ
il te fait comprendre qu’il faudra pas être en retard
Pas comme hier soir

La porte s’ouvre sur un sombre couloir
le couloir débouche sur le vent et le brouillard
un dernier regard

Tu rentres les épaules dans un manteau trop grand
Que t’as piqué dans le coffre à jouets de tes enfants
Un vieux déguisement

Mais le dernier est parti depuis bien longtemps,
d’ailleurs on n’a plus de nouvelles depuis un moment
Noël ou l’premier d’l'an

Et pendant que le vent
caresse tes souvenirs
Il te raccroche au présent
au moment de le sortir

R :
Tu promènes ton chien
La laisse dans la main,
comme hier, comme demain
Tu promènes ton chien…

Tu promènes ton chien,
Il choisit ton chemin,
tu subis ses besoins,
Tu promènes ton chien…

2 -
Tes pensées vagabondes sous la lumière pâle
de la rue qui défile sous ton pas machinal
Et tout est normal

Entres des évidences et des pensées banales
Quelques souvenirs d’un passé un peu bancal
mais c’était pas mal

188 pas jusqu’à là boulangerie
encore 714 jusqu’aux marches de la mairie
Comme quand t’étais petit

D’ailleurs tu te demandes ce que devient Virginie,
ta première amoureuse à 40 ans d’ici.
dans une autre vie

C’était à une époque
tu pouvais tout imaginer
aujourd’hui tu t’en moque
foutue réalité

3 -
Tu penses à EDF, faut payer la facture
Et bientôt y’a peut être la révision d’la voiture
mais ça c’est pas sûr

Les idées se bousculent comme un bruyant murmure
Comme autant de post-it accrochés aux murs
Et ça te rassure

Ton cerveau marche encore comme dans ta jeunesse
Mais qu’est ce qui l’a amené à l’autre bout d’une laisse
Où ton chien te presse

Tu te fais balader, il choisit ta vitesse
Mais c’est lui le dernier qui ignore tes faiblesses
tes maladresses

Allez fini d’rêver,
tu reviens sur tes pas
Y’a Foucault à la télé
et le dîner va être froid

R :
Tu promènes ton chien,
La parenthèse prend fin
T’es parti, tu reviens,
Tu promènes ton chien…

Tu promènes ton chien,
Il choisit ton chemin,
tu subis ses besoins,
Tu promènes ton chien…

Tu promènes ton chien
La laisse dans la main,
comme hier, comme demain
Tu promènes ton chien…

Laisser un commentaire